Le tabac

défense d'enfumer

Chaque année, le tabac tue 60.000 français.

Dans mon ouvrage "Objectif Santé", des mesures ont été proposées pour améliorer la prévention de la lutte contre le tabac.

L’industrie très florissante du tabac a posé de nombreux problèmes aux élus successifs dans la mise en œuvre d’une politique de santé publique audacieuse et courageuse.

Contre toute attente et malgré les levées de boucliers nombreux, Nicolas SARKOZY reprendra à son compte les propositions des écologistes indépendants en ordonnant une série de mesures incitatives dont :

• Interdiction de fumer dans les lieux confinés pour protéger ainsi les non-fumeurs du tabagisme passif,
• Augmentation du prix du paquet de cigarettes pour responsabiliser financièrement les fumeurs sur les coûts des maladies liées à la consommation de la cigarette,
• Impression sur les paquets de cigarettes de la mention "le tabac tue" avec une photo choc pour sensibiliser le grand public des méfaits de la consommation de tabac.

5 ans après la mise en application, le débat sur les résultats de ces mesures demeure contradictoire et reste un sujet d'achoppement entre medias et politiques de tous bords. Pour autant, déjeuner dans un restaurant pour un non-fumeur, sans prendre le risque d’être intoxiqué à moyen terme, est déjà le gage d’une victoire sur un produit dont personne ne contestera la nocivité.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau