Extraits de Réveillons la France !

Chapitre 3

Les nouvelles énergies

Une France capable de produire ce quelle consomme par la réponse écologique des énergies alternatives naturelles et inépuisables.

Depuis un siècle, notre peuple de France assouvit sa faim croissante d’énergie non raisonnée essentiellement par les filières gaz – pétrole – charbon  aux rejets polluants et au nucléaire avec ses effluents contaminants qui nous asservissent pour nos approvisionnements à de lointains pays dont nous n’avons aucune garantie de stabilité politique. Dans un avenir proche, même pour  le charbon, gros pourvoyeur de CO2, ce sont des énergies épuisables, fossiles et polluantes dont il faut gérer le remplacement à court, moyen et long terme.

Dans la région Provence- Alpes-Côte d’Azur, un “Débat National“ portant sur notre alimentation électrique par une ligne à très haute tension (700 kw/h) Boutre-Carros (T.H.T.) faisant transiter l’électricité d’origine nucléaire du tricastenois par une ligne de 400 kilomètres, a été ouvert pendant une quinzaine d’années. Ceci nous a permis d’approfondir la question avec les experts français et internationaux les plus pointus.

Nous avons été ainsi amenés à étudier sérieusement et sur le terrain, les besoins et les moyens d’y répondre dans notre région. Mais les mêmes grilles d’analyse permettent d’extrapoler à l’ensemble de nos régions l’étude des filières alternatives et écologiques de fournitures d’énergie. C’est le cas pour la Bretagne qui a tout récemment programmé une puissante centrale à Biogaz.  ....................................................................................................................

 

Chapitre 4

La santé.

Aujourd’hui, le trou colossal de la Sécurité Sociale est une alerte incontournable et dramatique, tout comme celle des agences de notation, qui ne font que refléter la réalité d’une nécessité de réformes en profondeur et d’une maîtrise des coûts et des budgets.

Il nous faut prendre conscience que notre avidité de consommation en tout genre s’accompagne de retombées médicales dangereuses et multiples. Je prends comme exemple la pratique du ski avec ses multiples fractures, le taux inacceptable d’accidents de motos qui handicapent à vie une jeunesse d’une arrogance insouciante, les sports extrêmes comme l’escalade, la plongée sous-marine, automobile et aérienne, etc… nécessitant des centres de soins spécialisés absolument ruineux pour la société, des soins et une assistance  à vie.

Est-ce que le coût exorbitant de ces lourdes pathologies des loisirs doit être pris en charge par l’ensemble de la société et en particulier par ceux qui n’ont pas les moyens de s’en offrir ?   .............................................................

 

Chapitre 6

Vie, action, emploi

Durant toute ma carrière, j’ai pris un immense plaisir à servir mes patients. Je les ai à la fois conseillés, rassurés, soignés. Les soins que je leur ai prodigués leur ont permis de se construire et de s’engager sur de nouveaux projets  et surtout de reprendre le goût de vivre. Vivre, c’est agir... C’est aussi un emploi, un travail, qui nous donne des raisons d’espérer. Comptabiliser, disserter savamment, faire des promesses impossibles, ne suffisent plus. La juste indignation récemment proposée qui mobilise, doit être regardée à la loupe, analysée précisément, en définir, non seulement la réalité, mais les causes.

 Nous allons ouvrir quelques pistes de réflexion à notre « indignation » et des portes à notre « réveil », pour aller plus loin.    ..........................................................................................................................

 

Chapitre 8

La reconquête des territoires

La reconquête des territoires doit être une volonté politique afin de relancer l’activité humaine avec le respect et la valorisation des innombrables et diverses ressources naturelles que nous possédons sur notre territoire national :

- L’élevage, le  labourage : il faut rappeler que dans le domaine agricole, la France est leader européen.

- la forêt la plus vaste d’Europe : ressource énergétique inépuisable et diversifiée, en plaines, montagnes et vallées.

-  une réserve de capital immobilier : considérable au cœur des villages et de nos grosses fermes qui ne demandent qu’à accueillir un pan de la jeunesse sans projet, parquée dans les cités-dortoirs.

C’est de ce constat qu’est née l’idée, au sein des Ecologistes Indépendants des années 80, de ré-imaginer les modalités d’un " retour au Pays " pour l’investissement de ces jeunes, avenir de la France, dans ces activités modernisées, issues de la tradition, humainement valorisantes et nées d’un mariage réussi entre l’écologie et l’économie au sein de ces villages souvent agonisants.    .......................................................................................

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau