Grenelle de l'Environnement

Réflexion - Application

Parmi les mesures importantes élaborées au cours des 10 ans de travail en commission de l'Ecologie Indépendante, un Grennelle de l'environnement avait été inscrit dans les accords entre les "Verts" et le "Parti Socialiste". Cette proposition n'aura jamais vu le jour sous la mandature de ces 2 partis.

Demandé par les écologistes indépendants et mis en œuvre par Nicolas SARKOZY, le Grenelle de l’environnement est la rencontre du monde politique, de l’univers industriel et de l’intelligence écologique.

Ainsi un débat a été organisé par le biais de 6 groupes de travail rassemblant chacun 40 membres répartis en 5 collèges.

Chaque collège avait pour vocation de représenter les acteurs du développement durable : l’État, les collectivités locales, les ONG, les employeurs et les salariés.

Ces groupes étaient :

- Groupe 1 : “Lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d’énergie”
- Groupe 2 : “Préserver la biodiversité et les ressources naturelles”
- Groupe 3 : “Instaurer un environnement respectueux de la santé”
- Groupe 4 : “Adopter des modes de production et de consommation durables”
- Groupe 5 : “Construire une démocratie écologique”
- Groupe 6 : “Promouvoir des modes de développement écologiques favorables à l’emploi et à la compétitivité”.

Des ateliers et des solutions ont découlé de ces groupes de réflexion.

Ce Grenelle, qui n’a pas toujours abouti à des solutions applicables, a eu le mérite de mettre l’écologie au coeur des priorités des français.

Il est à noter que dans les conclusions d'étape du Grenelle de l'environnement, les positions du lobbying de l'ensemble des opérateurs (B.T.P., chimies, pharmacie, etc...) n'ont pas permis d'aboutir aux finalités espérées.

Il n'en reste pas moins que la machine de réforme écologique a été lancée sous l'impulsion d'un gouvernement de droite et qu'elle avance notablement chaque année.

L'une des mesures fortes de ce Grenelle reste sans doute la labelisation H.Q.E. (haute qualité environnementale) en ce qui concerne le secteur du bâtiment, qui optimise la dépense énergétique sur ces 3 points : isolation, économie et production d'énergie.

Cette mesure aboutira en 2016 à la maison à énergie passive et plus tard en production d'énergie.

Ajouter un commentaire