30 août 2016

 

A Nice, que peut aujourd'hui le Président ?

 

 

De même que nos actes et nos décisions sont impulsées et poursuivies pour leurs réalisations, par les forces qui nous animent, on agit par amour, par pitié, par affection, par curiosité.

Comme vous aurez un aperçu dans le texte d'un de mes ouvrages qui suit, le président a en effet aujourd'hui tous les pouvoirs et les moyens d'impulser des actions positives à partir de valeurs différentes et complémentaires, issues de notre civilisation chrétienne.

 

Par amour, commémorons avec des fleurs, des discours et des rassemblements, à la fois, la compassion pour les victimes et compréhension des traumatismes pour toute une population dans l'angoisse de récidives possibles.

 

Mais à côté de cela et en plus bien des choses peuvent être faites pour que ces odieux attentats ne restent pas de vieux souvenirs mais des occasions d'aller plus loin pour une présidence responsable par la révolution d'actes structurants pour une société donnée.

 

Il ne s'agit plus simplement de discours et de couronnes mais d'actes, de décisions précises et rigoureuses pour comprendre et décider par la recherche insatiable de la Vérité comme un savant ou un chercheur qui s'attache à un problème.

 

Les causes sont souvent multiples, mais nous avons déjà dégagé dans nos précédentes chroniques leur nature différente et conjoncturelle. Ne sommes nous pas aujourd'hui dans une situation qui pourrait devenir insurrectionnelle ? Comme au temps de la révolution de 1789 ou le peuple de Paris souffrait, non seulement de sa pauvreté mais du risque de famine, pendant qu'à Versailles, la noblesse s’égayait beaucoup aux frais de la nation.

 

Aujourd'hui le peuple des banlieue qui souffre dans sa marginalisation et frustration est plus particulièrement d'origines immigrées maghrébines venues construire notre prospérité avec de l'autre côté des périphériques une société qualifiée de « bobo » qui s'amuse « à tout va » dans la permissivité la plus totale avec alcool, plaisirs en tous genres, y compris dangereux, distractions et spectacles répétés et ruineux face à ce peuple plus ghettoisé, que compris qui n'a rien pour se tracer un chemin dans la Vie. De récentes émissions sur différents médias et surtout France Culture, France Inter, RTL, LCP et autres télévisions commencent bien à nous montrer la réalité des faits et situation. Des parents de futurs djihadistes complètement démunis et désarmées faces à cette expansion d'une violence contenue mais qui avec le temps et sans de bonnes mesures explosera dans ses revendications les plus basiques.

 

Les lieux de culte sont appropriés pour approfondir ce débat à condition qu'il soit commun aux 3 religions monothéistes de France, c'est à l'État de donner les moyens et l'impulsion pour que s’ouvre les églises aux musulmans autant que les mosquées aux catholiques et aux responsables cultuels et culturels de débattre en toute sérénité de ce problème qui ne sera jamais résolu par le simple usage de kalachnikov en tous genres (voir notre article du 29 août 2016, Rubrique : Actualité de la semaine). Une association de victimes culturelles associatives et cultuelles doivent être mobilisées et ne peuvent l'être que par des décisions présidentielles forte, financée et accompagnée.

 

Pour conclure notre réflexion, je vous propose la lecture d'une de nos pages ou la sagesse chrétienne de « Jésus nous parle ».

 

Docteur Jean GILLARD

 

----------

 

Jésus nous parle

 

Soit fort, dans ton savoir

 

Mets ton intelligence au service du cœur et ton cœur au service de ton intelligence ; de l'Humilité, de la Tendresse, de la Compassion, de la Franchise et de la Perspicacité.

 

Mets ton Amour au service ; de la Vie éternelle,

de l’Amour parfait, de la Charité accomplie,

de la Vérité absolue et de la Sagesse infinie,

 

Et aussi ; ta Vie, ton Amour, ta Charité, ta Vérité et

ta Sagesse au service de ton  Amour.

 

Confie-toi en Dieu dans la pratique quotidienne ; de ta Vie, de ton Amour, de ta Charité, de ta Vérité et de ta Sagesse.

 

Sois fort en ; ta Foi, ton Amour, ta Miséricorde, ta Justice et ton Discernement.

 

Si tu doutais,

Sache que c’est pour toi,

pour ; ta Foi, ton Amour, ta Miséricorde, ta Justice et ton Discernement,

l’occasion de progresser en te rapprochant ;

 

de Ma Vie éternelle,

de Mon Amour parfait, 

de Ma Charité accomplie,

de Ma Vérité absolue et

de Ma Sagesse infinie.

 

Confie-Moi ces peurs et ; ces doutes, ces colères, ces rancœurs, ces tromperies et ces stupidités

 

Ajouter un commentaire