28 juillet 2016

 

Attentat et Miséricorde

 

 

c'est un questionnement en profondeur qui nous interpelle avec l'incontournable actualité d'un nouvel attentat.

 

Une récidive meurtrière d'un homme d'Église dans une Église de la France profonde questionne et inquiète chaque Français dans ses convictions intimes les plus profondes.

 

À l'heure où l'Église chrétienne termine une réflexion d'un an sur les tenants et aboutissants de la « miséricorde », valeur majeure de la parole christiques avec ce dilemme ; quelle sanction ou quel pardon ? Le débat chrétien n'apporte aucune conclusion opérationnelle en l'espèce.

 

La descente majestueuse de la Nef de la Cathédrale de Paris du Chef de l'État avec un haut représentant de la hiérarchie catholique figure bien l'alternative; de la sanction, de la condamnation et de la guerre représentée par le président en exercice et l'écoute de l'humanité, le questionnement intellectuel et moral de l'élite de la pensée spirituelle chrétienne.

 

Si l'on ne peut concilier la répression si massive et violente qu'elle soit comme porte de sortie à cette pathologie majeure d'une société malade, et ses velléités de compassion et de compréhension qui seraient décisions et actions concrètes, nous le voyons bien, cela ne mène à rien pour une prévention efficace de ce mal meurtrier.

 

Je voudrais en ce jour que par vos avis, vos réflexions, vos propositions, vous m'éclairiez sur la réalité de ce dilemme incontournable qui entretien la peur collective de toutes menaces sournoises et permanentes qui ne peut que casser le moral et les initiatives des Français touchés par un ensemble d'autres difficultés existentielles.

 

Qui est prêt à se mettre en place pour organiser localement au niveau social, familial, associatif, spirituel ou intellectuel des cercles d'écoute et de recherche pour sortir des mesures inefficaces incertaines et qui sont loin de rassurer chacun de nos concitoyens et concitoyennes de leur quotidien et leurs difficultés. 

 

Comment aujourd'hui ; trancher et agir, en choisissant entre les réalités de la Vie et de l'Amour.

Le Pardon et la Vérité en se fondant sur d'autres Sagesses ancestrales dont St François nous donne les clefs, dans sa Célèbre oraison :

 

Prière de Saint François d'Assise

 

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix!

Qui est Paix de l’Espérance, de l’Amour, du Pardon, de la Vérité

et de la Sagesse

Là où il y a de la haine, que je mette l'amour.

Là où il y a l'offense, que je mette le pardon.

Là où il y a la discorde, que je mette l'union.

Là ou il y a l'erreur, que je mette la vérité.

Là où il y a le doute, que je mette la foi.

Là où il y a le désespoir, que je mette l'espérance.

Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière.

Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant

à être consolé...qu'à consoler

à être compris...qu'à comprendre

à être aimé...qu'à aimer

Car

c'est en donnant...qu'on reçoit

c'est en s'oubliant ...qu'on trouve

c'est en pardonnant...qu'on est pardonné

c'est en mourant...qu'on ressuscite à l'éternelle vie.

Saint François d'Assise

 

----------

 

« Il ne pouvait laisser seuls ceux qui l’avaient suivi… »

 

          Que la foi nous ouvre les yeux pour que nous puissions voir au-delà des apparences : dans le pain ; de Vie, d’Amour, de Charité, de Vérité et de Sagesse rompu et le vin ; de Foi, de Bonté, de Charité, de Fidélité et de Sagacité partagée, le Christ qui se donne tout entier, corps broyé, sang versé, ressuscité dans la gloire du Père. Pain ; de Vie éternelle, d’Amour parfait, de Charité accomplie, de Vérité absolue et de Sagesse infinie, vin ; de Vie, d’Amour, de Charité, de Vérité et de Sagesse… Voici mon corps, voici mon sang… Prenez et nourrissez-vous ; de la Vie, de l’Amour, de la Charité, de la Vérité et de la Sagesse infinie que « Je Suis » pour l’Eternité.

 

          Nulle explication à ce mystère, si ce n’est celle de ; l'Espérance, la Bonté, le Pardon, la Loyauté et l'Intelligence en Christ-Jésus, au moment de partir, il ne pouvait laisser seuls ceux qui l’avaient suivi. Sous les apparences les plus humbles mais les plus éternelles et vitales, du pain et du vin, nourriture et boisson, il se donne à eux tout entier pour l’éternité de ; Vie, d'Amour, de Charité, de Vérité et de Sagesse infinie du Père et de l’Esprit-Saint. Non pas seulement pour être ; Humilité, Tendresse, Compassion, Franchise et Perspicacité avec eux, mais pour devenir ; la Vie éternelle, l'Amour parfait, la Charité accomplie, la Vérité intégrale et la Sagesse infinie  en eux ! Pour qu’eux deviennent Lui, Fils du Dieu ; de Vie éternelle, d'Amour parfait, de Charité accomplie, de Vérité intégrale et de Sagesse infinieressuscité et glorieux pour eux.

 

             La parole ; de Foi, de Bonté, de Charité, de Fidélité et de Sagacité du Christ est en ses disciples, comme grand prêtre du bonheur qui vient. Communier avec eux, en entrant dans ce monde de demain, le monde du Dieu ; de Puissance absolue, d’Union parfaite, de Présence accomplie, de Vérité intégrale et de Sagesse infinie, ouvert devant nous, le monde du bonheur éternel et parfait de ; la Vie éternelle, l'Amour parfait, la Charité accomplie, la Vérité intégrale et la Sagesse infinie du Royaume du Père et de l’Espritpréparé par Jésus pour ceux qui le suivent. Si nos messes sont tristes et compassées, célébrons ? Ces Dons de joie ; de Vie, d'Amour, de Miséricorde, de Vérité et de Sagesse répandus par Dieu en abondance d’éternité.


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau