04 août 2016

 

Attentat et état de la famille aujourd'hui

 

 

Le philosophe DURKHEIM nous instruit en inscrivant « le sacré » comme un langage anthropologique fondamental ou l'homme se concilie la nature pour vaincre la « peur » de son ignorance du caractère « immuable » des choses et se constituer un monde à part, porteur de ses espérances et de ses craintes où se situent bien les valeurs de la Vie éternelle, l'Amour parfait, la Charité accomplie, la Vérité absolue et la Sagesse infinie inscrites, dans les authentiques VOIES spirituelles des religions Monothéistes, mais pas seulement.

 

Parmi ces valeurs sacrées se situe en bonne place le sacrement du « mariage » consacrant l’intangibilité de la nature et la pérennité de sa fonction procréatrice par amour qui engendre la VIE dans l'enfant conçu comme un don divin de vérité et de sagesse insondable.

 

C'est bien ce mariage là qu'a voulu pervertir et discréditer une orgueilleuse ministre aveuglée par un Athéisme Militant fondée sur la Haine des réalités éternelles et sacrées des pierres angulaires des religions Monothéistes qui fondent notre Humanité pour l'assimiler dans une confusion bien orchestrée, cette fonction éternelle créatrice de VIE, avec les diverses déviances infécondes charnelles fondées uniquement sur le plaisir éphémère irresponsable des diverses activités sexuelles dont l'homosexualité. Cela constitue bien une atteinte indélébile aux fonctions sacrées ; de toute Vie éternelle, de tout Amour parfait, de toute Vérité intégrale et de toute Sagesse origine et cœur de toute l'humanité retrouvée dans la pensée franciscaine.

 

Ce ministre indigne a réussie à légaliser des gestes graves d'atteinte à la VIE sans même prendre les précautions élémentaires de s'en référer aux Institutions Républicaines de nos différentes Académies ; de médecine, de science, littéraire et constitutionnelle ou prendre l'avis des instances religieuses.

 

Devant l'atteinte profonde des fondements de notre société, mettent en cause notre survie, on le voit par ces attentats meurtriers, un référendum national, pour arbitrer les règles même de notre existence.

 

Aucun citoyen digne de ce nom et responsable de l'intégrité républicaine ne peut accepter ce statut juridique infondé et pervertit au seul bénéfice d'une part minime de la population qui veut imposer ses modes de vie parallèles et minoritaires à l'ensemble de notre nation chrétienne, de tradition et de cœur. Sur un sujet si fondamental, pour notre civilisation mettant en péril l'avenir de l'Humanité, une consultation démocratique référendaire est incontournable dans notre pays pour la sauvegarde de la Vie et de la Vérité.

 

Aussi il faut prévoir comme l'avait fait le Premier ministre François Fillon avec un nombre important de députés, une alternative spéciale « une alliance civile » par exemple, bien mieux adaptée à la situation particulière de l'homosexualité, où des droits bien spécifiques et adaptés à la situation de cette minorité et peu importante dans la société qui nécessite une réglementation légale adaptée au problème.

 

Il est bien clair que c'est aussi l'état d'une famille décomposée, sans plus aucune contrainte et respect Paternel qui entoure et explique l'éclosion de ces violences meurtrières.

 

Cela permettrait de régulariser en plus les quelques milliers de mariages illégaux issus d'une loi infondée et illégale dans ses fondements et ses conséquences.

 

Il n'y a aucun problème sur ce qu'a fait une loi humaine dévoyée à ce qu'elle soit remplacée par une autre loi humaine plus juste et fondée sur les valeurs sacrées et éternelles de notre culture des religions monothéistes et chrétienne, auxquelles adhèrent 80 % des Français et même nos concitoyens d'origine africaine et maghrébine.

 

Nous sollicitons l'avis de tous, même anonyme, pour lancer une « pétition référendaire » avec aide et soutien. Car il ne faut jamais céder et capituler devant l’arrogance trompeuse, l'ineptie intellectuelle, la provocation perverse et la conscience lâche et débile, quand il s'agit de citoyenneté, de conscience spirituelle et religieuse, de justice et de sagesse d'un sacré imprescriptible.

 

En union de mission pour la vie.

 

Docteur Jean GILLARD


 

Ajouter un commentaire