TEXTE MODIFIE 2018

L'ELU DE L'ECOLOGIE INDEPENDANTE AUX SEPTS VICTOIRES

   

     Le docteur Maurice GILLARD Leader de la 3ème mouvance de l’écologie indépendante des années 80, avec Antoine WEACHTER et YVES COCHET Et 25 ans de mandat municipal de l’authentique Ecologie indépendante. Ancien président de la » commission santé des verts. » Président de la FASEE : fédération des associationsdu sud est pour l’environnement, et du CSSER : comité de sauvegarde des sites et l’environnement.Délégué de nombreuses commissions environnementales locales et nationales depuis 40 ans a mené de nombreux combats pour la défense de la vie de l’homme et de la nature avec :                                                                                                                                                                       

 

           

1°) Victoire de la VIE,

  La forêt, des terres agricoles et de loisirs et de celle de leur habitants par un combat de 12 ans gagné contre le projet médeciniste d’une monstrueuse autoroute DE 100 km (A8 bis de 35 milliards de francs)  massacrant la côte d’azur par le bétonnage immobilier intensif.

2°) Victoire de la VIE

Par la condamnation et L’arrêt d’un projet d’usine d’incinération aux pollutions mortelles pour les habitants de Villeneuve- Loubet avec moratoire pour les autres projets départementaux du président Christian ESTROSI.

3°)Victoire de la VIE

Notre combat pour la VIE de (1979-2002) avec la mise en place des  lois anti-tabac et anti-délinquance routière proposée dans l’ouvrage « Objectif santé » préfacé du ministre Alain BOMBARD et présenté au cabinet BEREGOVOY puis repris intégralement par Claude EVIN dont je revendique la paternité.

4°)Victoire de la VIE

Victoire juridique pour la VIE  au tribunal administratif de NICE par la mise en place officiel des zones classées : agricoles inondables dans le S.D.A.U (schéma d’aménagement urbain 1994) non respectés par la majorité des maires, avec de conséquences des catastrophiques de 2015.

5°)Victoire de la VIE

Victoire de la VIE encore par l’abandon  de la ligne THT 750 000 KWA aux effets dévastateurs et sa mise en souterrain.

6°)Victoire de la VIE

Rejet administratif de la carrière du site classé de GOURDON mettant en danger la vie des habitants.

7°)Victoire de la VIE

Ouverture d’un tunnel routier souterrain NICE-VLLEFRANCHE-SUR-MER en tout 7 km de bouchons polluants.

Les actions se poursuivent pour la fermeture des polluants du dépôt de déchets, avec la création de centre de méthanisation des fermentescibles urbain et de production bois-énergie sur plusieurs sites bien planifiés.

 

LA RECONQUÊTE DES TERRITOIRES

 

La reconquête des territoires de la France profonde doit être une volonté politique afin de relancer l’activité humaine diversifiée, avec le respect et la protection, dans la valorisation des innombrables et diverses ressources naturelles que nous possédons sur notre territoire national et celles de nos « cousins du Maghreb » que nous avons exploité pendant des décennies. Nous devons y ajouter, bien sûr :

  • L’élevage et le labourage, en se rappelant que dans le domaine agricole la France est le leader européen.
  • La forêt, la plus vaste d’Europe, ressource énergétique renouvelable et inépuisable dans sa diversité, si elle est bien gérée dans les plaines, les montagnes et les vallées.
  • La réserve de capital immobilier, historique et considérable au cœur des villages avec des grosses fermes et des châteaux qui ne demandent qu’à accueillir une jeunesse sans projets, parquée dans les cités dortoirs sans horizons.

C’est un constat de cette réalité qu’est née l’idée d’un projet d’études au sein des « Ecologistes indépendants » des années 80, de ré-imaginer les modalités d’un possible « retour au pays ».

Pour l’investissement de ces jeunes, avenir de la France, dans ces activités modernisées, issues de la tradition, d’un terroir riche en ressources, humainement valorisantes et nées d’un mariage réussi entre l’écologie et l’économie au sein de ces territoires et villages agonisants.

Pour lancer ce projet d’alors en zone difficile, nous envisagions une formule traditionnelle en zone rurale, d’un demi-S.M.I. G (salaire minimum interprofessionnelle garanti), le logement et la nourriture inclus pour chaque jeune. Cette démarche qui intègre les jeunes dans les structures familiales va bien au-delà de la question du chômage car elle prend en compte la totalité des problèmes de formation et d’intégration, des problèmes humains, environnementaux et économiques. La déprise environnementale, l’abandon des territoires et des fermes avec des taux de suicide-record, ne sont en effet dus qu’à l’absence d’une main-d’œuvre économiquement viable, dans un contexte mondialisé, sauf en matière de salaires, soucis de nos défaites économiques.

De la même manière, les installations traditionnelles existantes et encore plus pour les moulins hydrauliques qu’à vent, sont laissées à l’abandon alors que remplacées par leurs homologues modernes, la ressource étant toujours présente, ces équipements, sur petits, moyens et grands cours d’eau, compenseraient la capacité de production (aujourd’hui 80%) d’une douzaine de réacteurs nucléaires avec, à la clef. La création d’emplois – éventuellement les licenciés compétents des centrales démantelées – liés à la réhabilitation et à l’entretien. L’impact sur la faune et la flore en serait parallèlement valorisé.

Bizarrement, cette piste de réflexion d’une énergie décentralisée n’a jamais exploré, pour raisons concurrentielles sans doute face à la centralisation du « tout nucléaire » que propose E.D.F. à ses usagers.

La proximité entre la production par les énergies gratuites locales et l’usager, ainsi que l’économie du coût et du transport des énergies fossiles, devraient en faire baisser le prix de revient.

                                                                              

                « Ecologie des comportements » HELIOS, 1989 ; « Inévitable Révolution Santé », François Xavier de Guibert, 2005 ;

 «  Demain l’Ecologie », GRAPHIC-RENOIR, 1997 ;

« Objectif Santé par l’écologie de la médecine », Présence, 1979 ; « Réveillons la France » Editions Campanile 2015

 

Ajouter un commentaire